Vous êtes ici: Accueil » Témoignages de volontaires » Témoignage d’Olivier, volontaire INIGO en Uruguay

Témoignage d’Olivier, volontaire INIGO en Uruguay

À Tacuarembó, en Uruguay, la fin de l’année est proche. Les examens commencent mi-novembre et les festivités de clôture démarrent. C’est un bon moment pour faire un point sur l’expérience. 

Olivier et jeunesDurant ces premiers mois de mission, je me suis rendu compte de l’importance de pouvoir se confier, exprimer son ressenti et se sentir accompagné dans ses actions. La place du discernement dans ma vie prend un sens important et réel ! Il m’aide effectivement à verbaliser ce que je vis et à réfléchir sur mon chemin.  C’est une grande chance de pouvoir avoir un accompagnateur spirituel et, même si je redoutais l’exercice, je crois qu’au moins cette expérience de volontariat m’aura appris cela.

Aujourd’hui j’ai l’impression d’avoir gravi un échelon : celui de l’adaptation, de l’acclimatation, de me sentir mieux. Il est avant tout important de savoir où l’on est et quelles sont les règles de communication. En effet, nous n’exprimons pas les choses de la même manière. Durant ces 6 mois, j’ai beaucoup cherché à comparer nos deux systèmes, français et uruguayen. Mais en fait, je crois que ce qui libère c’est vraiment de s’immerger dans la culture et de s’adapter à la manière de vivre locale. Ici, le monde est construit sur une manière de penser différente, tu ne peux pas vivre intensément les événements si tu ne te mets pas dans la peau des gens. Ce qui me frappe, c’est qu’ils prennent le temps, ils aiment discuter, échanger leurs points de vue, ils ont un contact beaucoup plus simple avec la nature et leur environnement.

Toutes ces rencontres, et à la fois cette solitude une fois de retour à la maison, ce témoignage de Dieu par mes activités, cette impression du temps qui passe très lentement, ce vide lorsqu’il n’y a rien a faire, me permettent de me rapprocher de Dieu et de voir le monde avec un autre regard. Je prends conscience du cadeau incroyable qu’est la vie et la beauté de la création.

Uruguay

Voila, aujourd’hui j’ai l’impression d’être sur le bord de la piscine, j’ai pris la température, jaugé la profondeur et la qualité de l’eau. Maintenant il me reste à décider si je fais le grand saut, si je plonge dans la piscine et ensuite combien de temps je peux nager :).

Qu’en dites-vous ?

Olivier

Tags: ,

© 2014 INIGO: Service Jésuite du Volontariat International. Tous droits réservés.
Site réalisé par Emilio PALOMINO. Propulsé par WordPress.

Slider by webdesign