Le volontariat

Les volontaires INIGO, envoyés individuellement, se mettent au service de la population locale dans un style de vie simple, et sont accompagnés spirituellement par un jésuite ou une religieuse ignatienne. Les volontaires bénéficient, pour s’insérer, de l’expérience culturelle d’une communauté jésuite locale.

De nombreuses missions sont orientées vers les jeunes défavorisés, dans le but de leur apporter soutien et formation.

L’aide humanitaire est une aide d’urgence et ponctuelle mise en place lors d’une situation de crise exceptionnelle ou de catastrophe naturelle. On distingue à ce titre l’aide humanitaire de l’aide au développement.

L’aide humanitaire d’urgence doit être associée à l’événement qui a engendré la situation de crise (catastrophes naturelles, guerres, explosion nucléaire, etc). Elle est caractérisée par une intervention très rapide, de quelques heures à quelques jours à la suite de l’événement. Elle n’est assurée que par des professionnels ayant le matériel et une logistique adaptés à la situation : armée, pompiers de Paris, médecins du monde, médecins sans frontières, la Croix Rouge Internationale, etc.

Après l’urgence, suit une 2ème phase d’interventions d’assistance (aide alimentaire, la chirurgie de guerre, l’aide aux déplacés et aux réfugiés, etc.) et d’interventions de protection (des droits de l’homme et le respect du droit international humanitaire (CICR), par exemple : couloir humanitaire pour faire sortir la population civile dans une ville encerclée (Syrie)).

L’aide au développement constitue la dernière étape dans le processus de soutien pour le long terme. C’est ici que le panel des acteurs s’élargit à la solidarité internationale. C’est dans ce cadre que le Volontariat de Solidarité Internationale s’inscrit, où des bénévoles volontaires peuvent contribuer au développement du pays d’accueil sur le long terme. Bref, aucun volontaire de solidarité internationale ne fait de l’aide humanitaire d’urgence, réservée exclusivement aux professionnels.

En savoir plus sur Inigo-Volontariat

Un temps pour …

  • Découvrir une autre culture : Changer d’environnement pour se donner les moyens d’aller davantage vers les autres.

  • Faire une pause : Dans son parcours étudiants ou professionnel, s’accorder une pause pour prendre du recul sur ses projets.

  • Se mettre au service : Mettre ses compétences et son savoir-faire au service d’une mission palpitante, en lien avec des partenaires locaux.

Quels types de missions ?

Les missions sont toujours choisies en fonction des compétences et des aspirations des candidats.

Santé

Inigo envoi des volontaires en mission sur des postes d’infirmier, de pharmacien, de kinésithérapeute ou de médecin généraliste.

Des exemples de missions

  • Pharmacien au Tchad
  • Psychologue en Uruguay

Animation/Éducation

Les volontaires contribuent à l’éducation et au développement des plus petits. Cela se fait notamment grâce aux cours de français, d’anglais, de sciences, … mais aussi grâce aux ateliers de musiques, de danse, de théâtre, …

Exemples de missions

  • Professeur de français à Madagascar
  • Professeur d’Allemand/Anglais au Vietnam
  • Animateur pour un groupe d’enfants au Cambodge ou en Roumanie

Gestion

Les volontaires Inigo aident dans le fonctionnement administratif de leurs structures d’envoi. Cela passe par la recherche de fonds, l’informatique, la communication …

Des exemples de missions

  • Chargé de recherche de fonds au Paraguay à Fe y Alegria
  • Informaticien au Bénin

Environnement

Par l’envoi de volontaires Inigo s’inscrit dans une démarche environnementale et écologique grâce notamment à des postes dans des fermes écologiques.

Des exemples de missions

  • Ingénieur agronome à Pai Pu Ku au Paraguay
  • Ingénieur agronome à Gulu en Ouganda

Social

Tous les postes d’Inigo ont un caractère social et certains peut-être plus que d’autres c’est le cas notamment des postes JRS (Jesuit Refugee Service).

Des exemples de missions

  • Accueil et accompagnement de réfugiés à JRS Grèce
  • Logisticien à JRS Kenya