Vous êtes ici: Accueil » Actualités » La première pierre du réseau INIGO

La première pierre du réseau INIGO

Une petite douzaine d’anciens volontaires se sont retrouvés jeudi dernier à l’occasion du lancement du réseau INIGO. Pour l’occasion, deux scholastiques (étudiants) jésuites étrangers et deux volontaires d’INIGO, en poste actuellement étaient conviés pour donner leur point de vue et leur expérience sur les différences culturelles et la place d’un volontaire dans le pays d’accueil.

Cyril, scholastique jésuite Camerounais a mis en avant l’importance pour le volontaire d’être conscient de la réalité du pays dans lequel il est en mission, mais aussi d’accepter cette réalité pour pouvoir s’intégrer. Il a donné comme exemple la place des femmes dans certains pays d’Afrique qui n’était pas toujours accepté par les volontaires françaises, ce qui pouvait parfois créer des problèmes avec la population locale.

Paolo, scholastique jésuite péruvien, a lui mis en exergue la nécessaire humilité du volontaire qui “doit être conscient qu’il ne va pas changer le monde” et qui doit aussi faire en sorte “d’être en capacité d’être en relation avec les autres pour ne passer à côté de l’essentiel“.

Geoffroy, au Cambodge depuis plus de deux ans a souligné le choc culturel qu’il a pu rencontrer dans un pays avec une langue, une religion différente de la nôtre. “Les cambodgien ont une façon de communiquer très différentes de la nôtre, l’humour notamment n’est pas très bien perçu.”

Clément, au Paraguay depuis 5 mois, est en pleine découverte du pays et du poste et il a expliqué que le fait de peu maîtriser la langue lui avait permis au début de pouvoir être dans une position d’observateur, importante pour commencer à appréhender la culture.

Après ces riches échanges, des bénévoles d’INIGO ont présenté les  objectifs du réseau et les différentes actions proposées. Le réseau INIGO a pour fonction de se donner des opportunités de se retrouver, d’échanger, de participer au développement du Service ainsi qu’à l’accompagnement des volontaires qu’ils soient candidats, en mission ou anciens volontaires. Il s’agit de créer autour d’INIGO un esprit de communauté qui permette à chacun de se sentir appartenir et participer à plus grand. Chacun est invité à participer dans la mesure de ses possibilités spatio-temporelle. “Le réseau se veut national et non exclusivement parisien, les anciens volontaires en province peuvent donc aussi apporter leur pierre” a enfin conclu Denis Couillaud, assistant du Service.

Si vous souhaitez vous investir dans le réseau d’INIGO, n’hésitez pas à nous contacter.

© 2014 INIGO: Service Jésuite du Volontariat International. Tous droits réservés.
Site réalisé par Emilio PALOMINO. Propulsé par WordPress.

Slider by webdesign